Marche ou rêve, de paysage en paysages

Carnaval à Tupiza

Comme dans beaucoup de pays Sud Américains, le carnaval est une grande fête en Bolivie. Elle s'étale sur une semaine. Chaque fin d'après midi, les pétards annoncent le démarrage des défilés costumés autour de la place principale de la ville et les rues adjacentes. Avant de partir pour notre balade à cheval, nous avons eu un avant goût avec un concours de chicheñas.

Une sorte de défilé de fanfares dansantes et costumées qui s'est déroulé pour ce premier jour de la fête dans une grande salle couverte d'environ 5000 personnes. Chaque groupe représentant un village, un quartier, une institution chante et danse en commençant par les gamins en rang puis vient la grosse caisse, les flûtes et se termine par les adultes. L'ensemble farandole plus ou moins autour des musiciens variant plus ou moins les pas.  C'est assez répétitif en fait mais propice à de beaux costumes colorés et une ambiance survoltée dans les gradins arrosés de mousse.

Samedi soir, au retour de notre balade, nous étions au coeur du vrai carnaval. Feux d'artifices, pétards et défilé de toute sortes anime le centre ville. Une ambience encore plus festive et variée que le premier soir.

Tout le monde est de la fête où presque.

  

Les gamins jouent gaiement de bombe à mousse ou du pistolet à eau arrosant les passants. Les adolescentes restent leur cible favorite, allez savoir pourquoi. Mais ce que ils adorent, c'est de participer à une bataille d'adultes...

A notre petit groupe de la rando à cheval s'est adjoint de deux Suisses allemands qui ont ouvert les hostilités avec la mousse. La neutralité de la Suisse n'est plus ce qu'elle était! La riposte fut proportionnée en m'alliant avec les gosses. Oui, les gamins, vaut mieux les avoir dans son camp que contre soit.

 

Sandra entrée dans la bataille en second rideau en fit l'amère expérience...

 

 La lutte fut rude...

mais elle dut battre en retraite

L'alcool aidant, on partage nos breuvages bière et piscola (pisco sour + Cola)  pour nous contre singani (alcool fort (?) + Seven Up) avec des boliviens. On sympathise avec quelques anciens aussi chauds que nous capable d'entonner la marseillaise et qui font danser les filles.

Boire n'est pas tout. Il faut se nourrir pour pouvoir vomir correctement. De petites échoppes vendent sandwichs et autre grignotages sur les trottoirs. Ma favorite, ce soir là, fut Bertha et son sauté de lama sur grain de maïs accompagné de délicieux  beignets de pomme de terre.

 

la soirée se termine en se joignant aux derniers défilés et par la même j'inaugure ma première grosse cuite du voyage.

 

 On se sait pas si nos routes se recroiseront mais nous avons passé une excellente soirée.  Bonne route à Patrick et Patrick, Caroline, Lizzy et nos amis boliviens d'un soir.

A + 


Publié à 20:53, le 8/03/2011, dans Bolivie, Tupiza
Mots clefs : Tupizaboliviecarnaval


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Translation / Traducción

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Argentine et Chili
Bolivie
Bresil et Uruguay
Chili
Colombie
Equateur
Indonesie
Itineraire
Lettonie
Nouvelle Zelande
Perou
Preparation au depart

Derniers articles

Voyage, introspection, bilan, c'est la fin.
Les rencontres au fil des jours, l'itinéraire, les livres lus...
La vie c'est comme une boite de chocolat...
Du battant des lames au sommet des montagnes, voir un peu plus, un peu moins

Sites favoris

Mon autre blog
Photos de Voyage depuis 2006
Apprendre la photo
Aventure motarde
Crunch The Globe - Un blog supair

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email