Marche ou rêve, de paysage en paysages

C'est Moche, c'est Chimù, c'est Chavín.

"Et l'on soupire d'avoir à contempler les éternels bouts de silex ou poteries que nos lointains ancêtres ont cru nécessaire de remplir leurs grottes*." Cette citation d'Amélie Nothomb ne pouvait mieux tomber  pour introduire les plongées culturelles successives avec trois civilisations pré-Incas. Autant vous dire, c'est pas un article facile à rédiger...

Culture Chavín

Chavin de Huantar est un petit village tranquille des Andes. Depuis Huaraz, on franchit un col au alentour des 4000m pour redescendre dans une jolie vallée aux flancs cultivés. En route, une lagune d'altitude est prétexte à une pause photo.

On accède à ce village pour y découvrir ses grands ensembles de pierre de la civilisation Chavín dont le plus imposant est en forme de pyramide tronquée. Dans ces ruines, on chemine de grand place jusqu'à un labyrinthe que les constructeurs ont érigés: le point cuminant de la visite. Il n'y a pas le grand souffle ni l'atmosphère envoutante du Machu Picchu mais tous les sites archéologiques n'ont pas vocation à en mettre plein la vue. La démarche ici est plus intellectuelle, culturelle. L'intérêt de la découverte et du voyage.

 

Pour résumer cette civilisation pré-Incas est considérée comme la mère des cultures andines et s'est étendue de -1000 av. JC jusqu'en 200 av. JC. d'après les dernières recherches, ils auraient introduits le travail de l'or et du bronze en Amérique du Sud et s'hallucinaient à coup de jus de cactus. Vous pouvez aller jeter un coup d'oeil sur Wikipédia pour en savoir plus.

La découverte d'une énorme sculpture en granit dans la pénombre d'un souterrain est le moment le plus "indianajonesque".

S'en suit la visite du musée qui expose les têtes sculptées qui ornaient jadis la pyramide, les poteries intéressantes.

La visite vaut le coup d'oeil même si l'aller et retour dans la journée est éprouvant.

***

Trujillo

C'est après huit heures de bus de nuit que j'ai rejoint Trujillo, une ville moyenne au bord du Pacifique. Le centre ville est coloré et on retrouve la disposition typique de l'architecture coloniale espagnoles autour de la plaza de arma. La cathédrale, la municipalité, la police. Agréable mais sans plus. C'est le ciel grisâtre et embrumé qui n'est pas forcement réjouissant.

 

 

***

Culture Moche et Chimù

Cette côte du Pacifique est un étrange mélange de montagnes désertiques et de vallées fertiles irriguées par les rivières venant des Andes. Ici ce sont développées les cultures Chimù et Moche (qui n'est pas moche, je sais elle est facile mais trop tentante).

Les Moches se sont étendus sur la côte Nord du Pérou de 100 à 700 ap. JC. Des recherches archéologiques récentes ont fait des découvertes majeures ce qui rend le musée très bien fourni. Dommage de ne pouvoir faire de photo dans celui-ci car malgré le coté lourd de ce genre d'exposition pour le néophyte, certaines pièces étaient belles.

Ce qui reste de tangibles, ce sont les temples du soleil et de la lune: D'énormes pyramides tronquées construites en adobe. Vous pouvez toujours aller faire un tour sur wikipédia si vous voulez approfondir. Des panneaux muraux ont été découverts ou reconstitués mais le plus grand risque concerne les pluies du phénomène météorologique d' El Niño qui dissout ces constructions autrefois ensevelies sous le sable.

 

Les Chimu ont succédés aux Moche (à savoir s'il vaut mieux être chie-mou ou moche, là est toute la question). De 1000 à 1450, ils venaient de se subir la domination par les Incas quand hé, hé les Espagnols sont arrivé-é-és. (un peu comme Zorro... nous chanterait Henri Salvador).

Le musée des Chimu est beaucoup moi bien fourni, surtout de conception vieillotte. La visite se termine par la ville antique de Chan Chan. A vrai dire il ne reste que des tas de terre qui étaient les anciens murs et qui s'étendent sur plus de onze hectares. La construction en terre ça tient pas le choc. La visite du temple restauré est agréable et plus remarquable.

 

 

***

Après cette immersion culturelle, je glandouille à Huanchaco, un petit village touristifié, règne des surfeurs et des resto de poisson face aux déferlantes du Pacifique.

Particularité du coin, ce sont ces demi-kayaks traditionnels en roseau des pêcheurs qui sont le symbole de la municipalité.

 

De Trujillo, je garde le plaisir d'avoir déguster un ceviche (poisson, poulpe ou crustacés qui sont marinés) dans les lumières du soleil couchant.

 

 

 

Petit repos et lecture après les treks et avant la prochaine étape: L'Equateur.

A+

* Tiré et un peu modifié de "biographie de la faim"


Publié à 17:25, le 20/06/2011, dans Perou, Huaraz
Mots clefs : Culture ChavínCulture ChimùCulture Moche


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Translation / Traducción

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Argentine et Chili
Bolivie
Bresil et Uruguay
Chili
Colombie
Equateur
Indonesie
Itineraire
Lettonie
Nouvelle Zelande
Perou
Preparation au depart

Derniers articles

Voyage, introspection, bilan, c'est la fin.
Les rencontres au fil des jours, l'itinéraire, les livres lus...
La vie c'est comme une boite de chocolat...
Du battant des lames au sommet des montagnes, voir un peu plus, un peu moins

Sites favoris

Mon autre blog
Photos de Voyage depuis 2006
Apprendre la photo
Aventure motarde
Crunch The Globe - Un blog supair

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email