Marche ou rêve, de paysage en paysages

Au pays des gauchos et des jésuites

La nuit passée dans le bus, le soleil se lève sur des grandes plaines, d'immenses plaines avec des prés à perte de vue où paissent de grands troupeaux de vaches où de chevaux. Seuls quelques bosquets, pylones ou des alignements d'arbre pour l'entrée d'une hacienda viennent donner des verticalités dans ce plat pays. Le soleil absorbe les nappes de brumes rasantes matinales ce qui donne un paysage un brin féerique. Buenos Aires et son agitation de métropole est bien loin, au contraire, nous arrivons dans mercedes, une petite ville d'un autre âge qui s'éveille dans ce petit matin calme. Les enfants en costumes vont à l'école, les marchands ouvrent tranquillement leurs commerces tandis que les fonctionnaires se rendent à leur lieu de travail en scooter. Nous passons la matinée dans cette ville nonchalante avant de reprendre un bus pour notre destination finale.

 

Colonia Carlos pellegrini, un village de 700 âmes accessible en 3 heures via une centaine de kilomètre de piste poussiéreuse. ici, pas de bitume sur les rues qui quadrillent la ville. Les poules, chiens et autres animaux de basse-court vont et viennent, à peine dérangés par les gauchos sur leurs chevaux. On est à la campagne... Je vous rassure, il y a tout de même des voitures et d´autres aspect de modernité comme l'électricité et l'eau courante...

Notre présence ici est surtout due a un estuaire d'une rivière (estero del Ibera), une zone humide protégée et devenue réserve naturelle il y a une vingtaine d'année.

On y observe les oiseaux de la pampa, des jacarés (Caïman), des singes et autres capibaras qui vivent dans cet éco-systême.

C'est tranquille, la nature, le grand air. Nous rythmons les quelques jours ici de balade en barque, à cheval ou à pied malgré une chaleur écrasante.

  

Dimanche, le hasard a voulu que nous arrivions pour la fête du village.

La fête du village, c'est le discours solennel des autorités du bourg et même du sénateur de la région avec le défilé des institutions: École, dispensaire mais surtout, le clou du spectacle, tout les gauchos du coin en habit du dimanche défilant sur leur chevaux. Il y a de bonne trogne ici, des regards burinés par le soleil, des gueules de gauchos.

Sous les airs de Chamamé, la musique traditionnelle de la région du Corrienté où nous nous trouvons, le village entier est invité a déguster de beaux morceaux de boeufs cuits au feu de bois.

 

Ici, la bière est servie par un litre minimum dans des gobelets de la même capacité. Oui, vous avez bien lu, des gobelets plastiques  d'un litre...

Mais les bonnes choses ont une fin, on reprend la route pour les chutes d'Iguazú avec un bref arrêt à San Ignacio mini, où se trouve les ruines d'une mission (réductions) du 17eme. Véritable petit ville autonome, les jésuites étaient venus coloniser aux confins du Paraguay, Brésil et Argentine au nom de la couronne d'Éspagne tout en ayant une approche d'intégration différente de l'administration royale. C'est en parlant leur langue et par un mélange inter culturel avec les indiens Guarani vivant dans ces forêts et que les jésuites ont créés des villes de plus de 4500 personnes à l'économie et au rayonnement culturel florissant pour l'époque.

 C'est ce qui vaut aujourd'hui leur classement au patrimoine mondial de l'UNESCO.  Les jésuites sans doute trop puissants ou trop indépendants, ont été chassés du territoire en 1817, il ne reste aujourd'hui de ces structures sociales qui ont marqué la région, que des ruines de bâtiment dont les frontons de temple présentent des motifs guarani  mélangés au traditions européenne (style baroque Guarani).

 

  

Une visite culturelle intéressante dans une espéce d'ambiance du passé propre aux vieilles ruines chargées d´histoire.

 

 

 

 

 

 


Publié à 22:00, le 27/11/2010, dans Argentine, Colonia Carlos Pellegrini
Mots clefs : estero del iberaMissions jésuitesfete de villageArgentineoiseaux


{ Page précédente } { Page 71 sur 77 } { Page suivante }

Translation / Traducción

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Argentine et Chili
Bolivie
Bresil et Uruguay
Chili
Colombie
Equateur
Indonesie
Itineraire
Lettonie
Nouvelle Zelande
Perou
Preparation au depart

Derniers articles

Voyage, introspection, bilan, c'est la fin.
Les rencontres au fil des jours, l'itinéraire, les livres lus...
La vie c'est comme une boite de chocolat...
Du battant des lames au sommet des montagnes, voir un peu plus, un peu moins

Sites favoris

Mon autre blog
Photos de Voyage depuis 2006
Apprendre la photo
Aventure motarde
Crunch The Globe - Un blog supair

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email